La France croule sous le poids de ses 600 000 élus

La France n’a pas de pétrole, mais elle a des élus, beaucoup trop d’élus rappelle le Cri du Contribuable. Avec 600 000 élus en France, c’est quasiment 1% de la population qui est concernée (record mondial), mais l’ensemble de la population qui en paye les frais.

Source : La France croule sous le poids de ses 600 000 élus

Publié dans Société | Tagué , | Laisser un commentaire

LE PAPE VOIT LE CAPITALISME COMME UNE NOUVELLE TYRANNIE : «Ne pas partager la richesse avec les pauvres c’est du vol » | Conscience Citoyenne Responsable

Le Pape François a pris pour cible le capitalisme comme «une nouvelle tyrannie» et exhortant les dirigeants du monde à intensifier leurs efforts de lutte contre la pauvreté et l’inégalité, disant «…

Source : LE PAPE VOIT LE CAPITALISME COMME UNE NOUVELLE TYRANNIE : «Ne pas partager la richesse avec les pauvres c’est du vol » | Conscience Citoyenne Responsable

Publié dans Société | Tagué , , , , , | Laisser un commentaire

Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » POURQUOI LES PAUVRES VOTENT CONTRE LEURS INTÉRÊTS ?

Qu’on se le dise : les citoyens économiquement les plus modestes ne sont pas toujours fans des politiques de redistribution. Du moins si l’on en croit leur vote. C’est ce que démontrent depuis plusieurs décennies les études électorales américaines, et, de plus en plus fréquemment, les études électorales européennes.  Au fil des ans, les politologues, notamment américains, ont avancé diverses explications : les pauvres, expliquent-ils, par exemple, ont beau être pauvres, ils ne s’en rendraient pas compte. Enfin, pas totalement. La plupart sous-estimeraient ainsi que les riches ne sont pas un peu, mais immensément plus riches qu’eux.  Et de fait, les Américains sont convaincus que les 20% de leurs concitoyens les plus fortunés contrôlent 59% de la richesse du pays, alors qu’en réalité ils en détiennent 85%. Résultat : bercés par le rêve américain, les plus modestes surévalueraient grandement leurs chances de rejoindre cette […]

Source : Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » POURQUOI LES PAUVRES VOTENT CONTRE LEURS INTÉRÊTS ?

Publié dans Société | Tagué , , , | Laisser un commentaire

LE NÉOLIBÉRALISME, UN MODÈLE ARCHAÏQUE

chaplin

Tous ceux qui s’opposent au néolibéralisme sont présentés comme archaïques. Ne nous y trompons pas, « C’est l’hôpital qui se moque de la charité ».

Le néolibéralisme repose sur l’individualisme, sur l’esprit de compétition, sur le marché, et sur la recherche de profit. En fait, il ne s’agit ni plus ni moins que d’appliquer à l’économie les lois dites « naturelles ». Ces lois sont celles de l’évolution des espèces (cf. la théorie de Biographie de Charles Darwin), celles qui régnaient aux origines de l’espèce humaine, celles qui ont accompagné l’homme depuis sa préhistoire : la loi du plus fort, la loi de la jungle, les plus gros mangeant les plus petits, les plus faibles et les moins adaptés disparaissant.

Or, pour une loi, être « naturelle » ne signifie pas pour autant qu’elle soit bonne. L’évolution de la nature et des espèces (et de l’homme en particulier) n’est ni bonne ni mauvaise. Elle est aveugle, livrée au hasard et sans but. On ne peut donc affirmer que les lois « naturelles » du capitalisme sont bonnes pour l’homme à moyen et à long terme. Elles peuvent très bien conduire l’humanité dans une impasse, plus rapidement qu’on ne pourrait l’imaginer. (Exemple : épuisement des ressources naturelles, réchauffement climatique, replis communautaires, guerres…).

En terme d’organisation politique de la société, cette loi « naturelle », qui se traduit par la loi du plus fort, n’a conduit qu’à des régimes non démocratiques : féodalités, monarchies despotiques, oligarchies, théocraties, empires… et autres régimes totalitaires. Hormis quelques exemples éphémères, comme la Grèce Antique, il n’y a que depuis deux ou trois siècles, que l’homme a réussi à faire progresser, ici ou là, des valeurs « humaines » (par opposition aux valeurs « naturelles ») comme la démocratie, les droits de l’homme, la fin de l’esclavage, la liberté, l’égalité, la laïcité, la solidarité…

Or, que nous propose le néolibéralisme, sinon un système féodal où la force physique a été remplacée par le capital et les fiefs du Moyen Age par des entreprises internationales sur lesquelles les Etats ont de moins en moins de prises. Au niveau de la planète, la quasi-totalité des pouvoirs se trouve entre les mains d’une caste qui détient toutes les ressources financières.

On assiste ainsi à un retour en arrière sans précédent sur le plan social et politique. Les « Lumières » et les espoirs qu’elles avaient fait naître semblent bien loin.

C’est bien le néolibéralisme qui mérite le qualificatif d’archaïque et non ceux qui s’y opposent.

Pierre TOUREV

Publié dans Société | Tagué , , , , | Laisser un commentaire

JE N’AIME PAS NOTRE ÉPOQUE … et j’espère communier avec le Christ !

Posté par 2ccr le 20 août 2016

fomme pierreJe n’aime pas le monde tel qu’il est devenu depuis le passage à l’an 2000. Avant, ce n’était guère mieux. Il faut remonter aux années 60 à 80 pour ressentir quelques nostalgiques frémissements teintés de clarté. Je ne saurais pas expliquer avec des mots précis ce que je n’aime pas, n’ayant pas de talent d’un Joseph de Maistre, Chateaubriand, Barthes ou Muray. D’ailleurs, je ne sais même pas si je peux me qualifier d’anti-moderne. Tout au plus oserai-je confier que comme Muray, je déteste la gauche et la droite, ce qui revient à avouer quelque désamour envers la politique telle qu’elle est devenue en ce 21ème siècle. Belle transition en vérité pour signaler un événement et un premier sujet de mécontentement spécifique d’un mécontemporain.

21 avril 2002, Jean-Marie le Pen arrive au second tour de la présidentielle. Je n’en veux pas du tout au FN ni à ses électeurs. C’est plutôt la médiocrité et la fadeur d’une gauche plurielle qui n’a pas su insuffler un dessein à notre France en perdition dans un monde se globalisant. Cette médiocrité politique n’a cessé de gagner du terrain, devenant de plus en plus présente pour ne pas dire oppressante dans les médias. Que de personnalités invitées pour jouer la comédie médiatique avec 90% de phrases creuses pour ne pas dire idiotes. Plus les problèmes sont de taille, plus les propositions sont grotesques. Il n’y a qu’à entendre les billevesées énoncées après les deux terribles attentats que vient de subir la France. Nous sommes au stade de la politique MacGyver. Et un coup de taxe halal et une dose de déradicalisation… Les femmes ne brillent pas en politique. Morano, Hidalgo, Touraine, NKM et j’en passe. Une bonne claque aux féministes s’impose ! Muray aurait certainement apprécié, lui qui aurait eu la nausée en constatant par ailleurs le sort de notre société avec maintenant ces zombies en quête de pokémons hypnotisés par leur smartphone.

La société stupide et les réseaux idiots. Encore un trait de notre époque. S’il fallait trouver un 21 avril de la culture, on le chercherait dans les médias de masse et on repèrerait sans aucun doute un fait télévisuel, la première série de télé réalité, Loft Story, avec son icône venue de la piscine, Loana. Sans oublier Amélie Poulain, film emblématique signant les traits d’un cinéma devenu une sorte de merde industrielle pour reprendre les mots de Jodorowsky. Si Breton était vivant, il ne tirerait pas au pistolet dans la foule mais organiserait un lancer de rouleaux de PQ lors de la première de Camping 3. La musique ne se porte guère mieux que le cinéma. Madonna a tué le rock. Depuis, les médiocres formations se succèdent et la chanson française sombre dans la nullité après quelques tentatives intéressantes dans les années 60 et 70. Les gens payent 60 euros pour aller entendre des célébrités qui ne pensent qu’à leur compte en banque et sont devenues des produits industriels. La télévision n’assure pas un service d’informations culturelles ouvert mais s’offre aux stars se déplaçant sur les plateaux pour faire de la promotion, bénéficiant de ce fait de minutes de publicité gratuite financée par la redevance. Aucune fenêtre pour le métal, le progressif, la fusion, l’alternatif. L’underground mérite bien son nom. Il se cache. Le génie doit se cacher. Tel est le constat de cette sinistre époque.

Cette impression sur le monde n’a rien de nouveau et renvoie à de bien plus intéressantes narrations tracées par Muray au tournant du siècle. Il faudrait juste actualiser à la mesure des nouveaux modes de consommation et des usages intempestifs du numérique. Les traits des décennies précédentes se sont accentués. Bougisme, activisme, superficialité, médiocrité dans les médias et la culture, rien de bien neuf. Pour éviter d’enfoncer les portes ouvertes, il faudrait développer une analyse des savoirs produits et diffusés. La science est proposée dans des versions édulcorées et allégées pour éviter au lecteur trop d’efforts intellectuels. Voilà aussi pourquoi je n’aime pas cette époque avec le Net qui dévoile la bêtise généralisée.

Je n’aime pas ces gens qui sont prêts à transmettre à leurs potes une vidéo avec les seins de Sophie Marceau ou un chat placé dans une machine à laver et qui sont incapables de saisir les enjeux de santé et ne pensent pas à faire circuler des propositions de médecine alternative ou de recherches progressives. Ces gens là, ça calcule, ça joue, ça se fait plaisir et si ça attrape le cancer, ça court se faire empoisonner par les chimiothérapies pour reculer l’échéance fatale. Où est l’éthique de l’intelligence ?

C’est donc un avis de gnostique que j’ai proposé, complémentaire de celui de Muray que je soupçonne aussi d’un certain gnosticisme, comme du reste Nietzsche, grand critique de son époque qu’il n’aimait pas. A croire que les grands penseurs modernes ne puissent pas vivre en harmonie. Ce serait le signe d’une humanité qui s’est placé sous le patronage de l’erreur et les sages consternés par l’absence de vérité. Ce fait anthropologique serait de nature à créer un séisme. Après l’homme des Testaments entaché du mal, l’homme serait affecté de l’erreur. Ce qui n’a rien de nouveau. Les Grecs et leur raison avaient décelé le faux et l’illusoire, notamment Platon. Finalement, seule la voie du Christ aboutit à la vérité, au bien et à la liberté. Cette voie implique aussi une conversion personnelle, bien plus salutaire que de vouloir changer un monde qui se complait dans la médiocrité, l’ignorance et l’injustice.

Bernard DUGUÉ

Publié dans Société | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » AUCHAN : Licenciée pour 0,85 centimes !

Pour deux paquets de pâtes et une petite boite de sauce tomate de 85 centimes, une caissière de 41 ans, mère de trois enfants, à Tourcoing a été licenciée pour « faute grave » après 5 ans et demi d’ancienneté. « Qui vole un œuf vote un bœuf », ont dit les représentants de la famille des milliardaires Milliez qui dirigent Auchan . « On ne peut pas lui faire confiance » ! Samedi 7 juin 2015, depuis le congrès de Poitiers, Manuel Valls avait pris un Falcon pour aller la « Ligue des champions » à Berlin. Pris la main dans le sac, il avait tenté de faire croire qu’il était allé, non pas voir le match avec ses enfants mais assister à une réunion – annulée – de l’UEFA, ce qui était d’autant plus invraisemblable que Platini s’était rendu à l’Elysée le lendemain. Platini,  accusé de corruption depuis, avait pourtant tenté de couvrir le Premier ministre en disant qu’il l’avait invité… mais les 17 000 euros du […]

Source : Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » AUCHAN : Licenciée pour 0,85 centimes !

Publié dans Société | Tagué , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » TRAVAILLEURS DETACHES : Aller jusqu’au bout, supprimer le dispositif

Une nouvelle directive sur le détachement est en négociation à Bruxelles. Manuel Valls demande à la Commission européenne d’harmoniser par le haut les cotisations sociales versées sur les salaires des travailleurs détachés et menace de ne plus appliquer les directives européennes. Chiche ?  Il n’est en effet pas question d’une telle harmonisation dans le projet présenté par la Commission européenne en mars dernier, qui aménage les directives de 1996 et 2014 sur le détachement, en proposant par exemple de limiter à 24 mois la durée du détachement (délai au-delà duquel l’ensemble des règles du pays d’accueil viendraient à s’appliquer) ou d’accorder aux travailleurs détachés l’égalité de rémunération (primes incluses) avec les salariés locaux. Actuellement seul le salaire minimum du pays d’accueil est dû… Les États membres auraient même la possibilité d’imposer au sous-traitant étranger de payer […]

Source : Conscience Citoyenne Responsable » Archives du Blog » TRAVAILLEURS DETACHES : Aller jusqu’au bout, supprimer le dispositif

Publié dans Société | Tagué , , , , , , | Laisser un commentaire