LA PLACE DU ZERO DANS L’OPERATION ECONOMIQUE

Ici et là, du nord au sud, des voies se font entendre et même dans des pays insoupçonnés, descendant dans la rue hommes femmes et enfants réclament égalité, justice et dignité. À une époque où les fortunes colossales et insolentes des tyrans économiques et autres oligarques financiers qui ont fait main basse sur l’économie mondiale s’étalent dans les magazines péoples, des voies issues de la sagesse populaire s’expriment pour exiger une redistribution des cartes selon de plus justes proportions. L’indécence de notre époque ne doit pas être l’occasion à ce que surgissent des monstres … la vigilance doit plus que jamais être de mise pour éviter de tomber de  Charybde en Scylla !

Tout comme en son temps cette vieille et riche civilisation Arabe a servi de courroie de transmission entre orient et occident pour nous transmettre la numérotation positionnelle, le système décimal indo-arabe, et l’importance insoupçonnée du zéro pour définir la valeur des chiffres de rang supérieurs il serait temps que les grands économistes prennent en compte l’importance du zéro économique que sont ici et là les oubliés de l’économie libérale et sauvagement capitaliste.

Civilisation du chiffre, civilisation du vide…A l’instar de son prédécesseur mathématique, le zéro économique est indivisible, le moins que rien n’existe pas. On constate cependant qu’on peut le retrancher violemment ici ou là, sans retenue. C’est sans conséquence notable sur l’opération économique ou politique des pseudos défendeurs des droits de l’homme occidentaux, libéraux capitalistes transmutés rapidement en alchimistes, pilleurs des ressources globales, au profit d’une caste mondiale de seigneurs omnipotents.

Malgré tout le zéro économique sert toujours en creux à donner leur rang aux dizaines, aux centaines, aux milliers, aux millions et jusqu’aux milliardaires…. Mais il vient un temps ou la multiplication des zéros économiques va produire un résultat qui altèrera l’ensemble de l’opération, bien huilée de la spoliation capitaliste mondiale.

Il est en péril celui qui croit qu’avoir réussi sa vie c’est d’avoir pu s’acheter une Rolex à 50 ans. Alors que dans le même temps, le travail ordinaire n’offre plus la possibilité de vivre avec décence, de se loger, de se nourrir, de se soigner et d’avoir l’espoir que la vie de ses enfants soit meilleure que la sienne. Que devient alors le temps, si ce n’est une consolation pour le fait que rien de ce qui est humain ne dure.

Mais n’est-ce donc pas le moment d’insérer un peu d’harmonie, et pourquoi ne pas utiliser la juste proportion, le nombre d’or cher à Léonard de Pise, pour établir la juste répartition des richesses entre le plus puissant et le plus faible. Et si le rapport de la plus grande portion à la plus petite portion respectait Phi ?

Et si notre civilisation décidait de produire des produits durables, faits pour durer. Et non des téléphones jetables avec une pomme dessus. Et si à l’époque du déclin annoncé de la civilisation «du parce que je le veau bien », on repensait l’individu comme la source de toutes choses mais aussi sa fin en soi. À quand un nouveau précis de calcul économique qui permette de se passer des anciennes abaques du consumérisme aveugle devenus obsolètes? Quand découvrira-t-on enfin que le nombre d’or est le seul lien qui permette d’insérer une véritable Harmonie, qui met en résonance l’humanité et l’univers. « La juste proportion contient le problème, le modèle et la solution ».

D’après Hervé Cadieu

« Je crois que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés qu’une armée debout »… Thomas Jefferson

Regardez ces petites vidéos …

Publié dans Société | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

CHOMAGE : fliquer les chômeurs afin de les radier !

Posté par 2ccr le 22 mai 2015

2La décision a été prise : Lors du conseil d’administration du 15 avril 2015, Pôle emploi a décidé de mettre le paquet sur le flicage des chômeurs : « Tous les demandeurs d’emploi sont susceptibles d’être contrôlés », de manière « ciblée », « aléatoire » ou suite à un signalement. 200 agents seront recrutés prochainement pour cette noble tâche, pour une mise en œuvre dans toute la France dès le mois d’août. L’objectif ? En radier un sur sept, comme ce qui s’est passé en Poitou-Charentes, « région pilote » dans le contrôle des chômeurs. Et aussi, bien entendu, mettre la pression sur les chômeurs pour les pousser à accepter des emplois toujours plus précaires et mal payés.

Bien sûr, pas de panique, les contrôles c’est pour les pauvres, pas pour les riches et les puissants. Le changement, ce n’est pas pour maintenant ! Ainsi, en parallèle à la mise en place de la brigade de « police des chômeurs« , on est scandalisés en constatant une baisse des effectifs aux impôts et à l’inspection du travail, affectés aux contrôles des riches et des puissants.

Remercions quand même Valls et Hollande, car certains vont évidement continuer à échapper aux contrôles :

  • Les anciens cadres de Pôle emploi qui ont signé une rupture conventionnelle et qui partent avec une prime de dizaines de milliers d’euros, avant de toucher des allocations chômages de plusieurs milliers d’euros pendant des mois, voire des années, en attendant la retraite.
  • Les directeurs d’agence Pôle emploi qui ferment les yeux sur la diffusion, sur le site pole-emploi.fr, des offres d’emploi illégales Les patrons voyous qui coulent leur boîte et licencient tout leur personnel, après avoir touché des millions d’euros d’aides publiques.
  • Les patrons voyous qui ne paient pas leurs cotisations, et ceux qui ne paient pas leurs impôts en France, laissant ainsi aux autres contribuables la chance de payer des impôts à leur place.
  • Les patrons voyous qui ne respectent pas le code du travail, entre autres la sécurité et l’hygiène (voir page 18 et 19 du diagnostic « santé-travail » de l’ORS de Bretagne, qui indique les secteurs les plus dangereux), ou le paiement de toutes les heures travaillées (premier cas de recours aux prud’hommes)
  • Les patrons qui abusent des emplois précaires (CDD, intérim, temps partiel subi) et qui ne rendent de compte à personne

Mais, au fait, à quoi ça sert, le contrôle des chômeurs ? Alors que le chômage a explosé et que le nombre d’offres d’emploi décentes est dérisoire, Pôle emploi choisit, encore et encore, de pointer du doigt les victimes de la crise. Ainsi, si les chômeurs ne trouvent pas de boulot, ce serait de leur faute. Il faudrait ainsi continuer à harceler les chômeurs, en leur demandant de rendre des comptes sur leurs démarches, encore et encore. Il faudrait que les chômeurs montrent « patte blanche » afin de faire valoir leur statut de « bon pauvre » qui leur donne droit à une allocation de misère.

Pendant ce temps, on continue à déverser des flots d’argent aux grosses entreprises sans contrepartie et sans aucun contrôle et, évidemment pas questions d’embaucher des agents du fisc pour pourchasser les fraudeurs coupables de faire disparaitre 80 milliards d’euros par an : on ne va quand même pas embêter les riches, tandis que ces salauds de pauvres …

En attendant, voici ici et des conseils de base pour échapper au harcèlement potentiel de Pôle emploi

« Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir »… Antonio Gramsci

LE CHOMAGE AUGMENTE … et le gouvernement croise les doigts et attend la reprise !

Publié dans Politique | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

ATTENTION, JESUS REVIENT

Si l’on se penche sur les textes évoquant le christ, ceux-ci abondent de phrases, de mots et d’idées comme tolérance, compassion, ouverture d’esprit, générosité, partage… ; seulement voilà, si on regarde son église aujourd’hui, on s’aperçoit que le clergé dans sa grande majorité se situe à droite et même plutôt très à droite ! De par ses ors et ses richesses scandaleuses étalés au grand jour, l’église catholique, qui est l’ardent défenseur des riches et des puissants, s’est rangée du coté des ennemis du Christ…

Jésus était un dangereux idéaliste et la religion chrétienne se sentant menacée par les propos révolutionnaires du christ a vite remis de l’ordre dans tout ça. Jésus était peut-être le premier communiste sincère. Jésus était même anticapitaliste, il luttait contre toutes sortes de lobbys, notamment ceux des marchands du temple. En fait jésus était pour la diminution du temps de travail :  » Venez à moi, vous tous qui vous fatiguez et qui êtes chargés, et moi, je vous donnerai du repos ». Il était également anti productiviste: « ce n’est pas seulement de pain que l’homme doit vivre …… ». Il était contre la peine de mort : « Moi non plus, je ne te condamne pas ; va, dorénavant ne pèche plus ». Il était pacifique et non violent : » je ne jetterai pas la première pierre …. ». Et il était profondément humaniste et anti-FN :  » n’ayez point peur des autres ».

Le Vatican, repaire d’affairistes dévoués au culte du veau d’or capitaliste  a rapidement comprit qu’il valait mieux coopérer avec les forces de l’argent, sous peine de rester une petite secte sans importance. Et voila comment, 2000 ans plus tard, on se retrouve avec une droite et une extrême droite « supercatho », complètement vouées au culte du néolibéralisme. La droite capitaliste et libérale a basé sa doctrine sur l’égoïsme forcené, et la recherche effrénée de la richesse par tous les moyens. Dans cette idéologie, l’absence totale d’idée de partage est de toute évidence antichrétienne.

Pendant des siècles l’église a collaboré avec le pouvoir des riches contre les pauvres. Pour justifier le mythe de l’église proche du peuple elle a institué les œuvres de charité chrétienne. La condition était que les pauvres acceptent leur condition ici bas et ne remettent point le pouvoir en cause : la compassion, oui, la révolution, non ! L’église était un pilier de la stabilité du pouvoir et de la soumission du peuple.

La manipulation mentale évoque de sinistres choses, souvent associées dans nos esprits aux anciens régimes communistes ; pourtant patiemment, les églises ont façonné nos pensées au profit des puissants. Les souverains se sont servis des religions pour modeler nos esprits et nous imposer l’obéissance. Avant, il y avait l’Église qui distillait la bonne parole des puissants et maintenant il y a les médias, et quand on sait que près de 90% des médias appartiennent à des hommes, proches du pouvoir, et fervent défenseurs du système capitaliste….

De toute façon ce type qui marchait pieds nus et qui a mal fini le rend suspect d’être un terroriste altermondialiste. Ce n’est pas un bon exemple pour notre belle jeunesse, les médias se chargent de créer des héros plus présentables. Mais ce qui est sur c’est que si Jésus revient, certain auront intérêt à faire profil bas ! Si Jésus revient ce ne sera pas en brandissant une croix mais plutôt une kalachnikov !

Marie  PHILOMÈNE

Lire : A propos de Dieu …

« Il faut avoir une parfaite conscience de ses propres limites, surtout si on veut les élargir »… Antonio Gramsci

Publié dans Société | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

Agnès Saal, un recasage qui ne passe pas !

Agnès Saal, un recasage qui ne passe pas !

Le Point – Publié le 21/05/2015 à 09:38

L’ancienne patronne de l’Ina, célèbre pour ses notes de taxi pharaoniques, vient d’être nommée au ministère de la Culture. De qui se moque-t-on ?

Agnès Saal a été recasée au ministère de la Culture.
Agnès Saal a été recasée au ministère de la Culture. © DOMINIQUE FAGET
Par

Il y a un an, Agnès Saal, en prenant ses fonctions de présidente de l’Ina, prévenait ses collaborateurs en ces termes : « Je suis janséniste, avec moi, fini, les séminaires dans les Relais et Châteaux ou les déjeuners dans les restaurants gastronomiques. » Non, son art de vivre à elle, c’est de voyager en taxi, de laisser le compteur tourner quand elle se rend à des projections ou à des sauteries mondaines. Et de faire profiter à son fils de ce moyen de transport si commode. Ça ne coûte rien, c’est l’État qui paye ! Au total, 40 000 euros de factures, dont plus de 6 600 pour le rejeton. On venait de découvrir d’où venait l’étymologie d' »addition saalée »…

En avril, madame Saal est reçue par Fleur Pellerin et démissionne quelques heures plus tard. C’était le minimum, me direz-vous. On s’était repris à espérer : ça y est, la République allait devenir exemplaire et irréprochable. Sauf que c’est une démission un peu particulière… Agnès Saal est énarque, voilà plus de 30 ans qu’elle grenouille dans les milieux culturels, Rue de Valois dans le gouvernement Jospin, mais aussi au Centre Pompidou… Au moment où le budget de la Culture est en chute libre, il aurait été dommage de laisser tomber l’une de ses enfants chéries… La ministre avait déjà renoncé à ouvrir une procédure disciplinaire contre elle ! Une fleur totalement injustifiée au regard de la faute, et plus encore de son poids symbolique. Mais c’est hier que Le Monde dévoile le pot aux roses : voici donc Agnès Saal nommée au ministère de la Culture. Comme chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences ! Un poste qui n’existait pas auparavant. On a donc construit une piste d’atterrissage pour poser la bienfaitrice des chauffeurs de taxi parisiens. Sans doute une mission au ministère des Transports aurait été de meilleur aloi… Contactée par RTL ce matin, Fleur Pellerin n’a pas voulu répondre. La ministre pyromane n’a même pas essayé de jouer les pompiers de service. En son for intérieur, elle doit sentir que, là, ça va se voir, que ce parachutage dépasse les bornes du scandale…

Combien d’Agnès Saal en France ?

Combien y a-t-il d’Agnès Saal dans les ministères ? Dans la haute administration ? Dans les entreprises publiques ? Combien y a-t-il d’individus qui, après s’être « foutus ouvertement du monde » (et du contribuable), après avoir été convaincus d’abus de biens sociaux (c’est comme ça que l’on dit dans le monde de l’entreprise privée), sont recasés un mois plus tard au même salaire dans une autre administration ? Des centaines ? Non, des milliers sans doute… Dans le cas de Mme Saal, l’opération est d’autant plus inacceptable que la semaine dernière le Premier ministre a reconnu que baisser le budget de la Culture était une erreur. Il s’est engagé à corriger cette faute. Plus d’argent pour la Rue de Valois pour plus de copinage, pour plus de placards dorés et de fonctionnaires même pas méritants. Et pendant ce temps-là, des troupes de comédiens ou de danseurs mettent la clef sous la porte, des bâtiments classés monuments historiques attendent quelques subsides pour être ravalés. Ils attendront encore longtemps : l’argent est passé à la G7 ou chez les Taxis bleus et ne trouvera pas le chemin de l’intérêt public…

Publié dans Politique | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

MANGER DE LA VIANDE A EN MOURRIR

Publié le mai 19, 2015 par 2ccr

Il est assez significatif de remarquer  que dans le monde dans lequel nous vivons, tous les problèmes cruciaux que peut connaître l’humanité, comme la pollution, la pauvreté endémique de certaines populations, (en croissance, hélas, celle-là), le manque d’hygiène, d’accès à l’eau potable, et donc le manque de nourriture, ne sont examinés que sous l’aspect de la rentabilité. Au lieu d’en déterminer les causes et d’y apporter les remèdes possibles, tout ce que trouve ce système est une fuite en avant en essayant de nouvelles technologies, pourvu que ces dernières soient assorties d’une source potentielle de profits très conséquente. Le principe de précaution vis a vis de ces nouvelles « recettes » n’est jamais pris en compte, car  il ne faut surtout pas remettre en question notre mode de vie qui est responsable d’une grande partie des problèmes rencontrés.

Il est de notoriété publique que nous consommons beaucoup trop de viande. Cela engendre un certain nombre de problèmes : maladies cardiovasculaires en hausse, développement exponentiel de l’élevage du bétail nécessaire à cette consommation, ce qui signifie une augmentation tout aussi exponentielle  des terres arables pour produire cette nourriture ; 60% de la production mondiale de céréales sont utilisés pour nourrir le bétail ! Rentabilité oblige, il faut également diminuer le temps d’élevage avec pour corollaire la création d’élevages intensifs avec des produits transformés conçus pour faire croître les animaux plus vite et plus gros.  De sorte que l’on se trouve en face d’une viande bourrée de produits chimiques de toutes sortes, d’OGM, d’antibiotiques, etc. Une viande  gravement compromise quant à sa qualité intrinsèque et qui pour chaque kilo produit a besoin de plus de 1000 litres d’eau !

Il est grand temps de prendre en compte le problème de la surconsommation de viande et d’y apporter le remède adéquat, qui serait toute une éducation et une campagne intensive de communication afin de changer d’habitudes alimentaires. Il est grand temps de  faire comprendre aux populations l’inutilité de consommer autant de viande, et de revenir à une nourriture plus saine, issue de l’agriculture biologique. Il est grand temps de redistribuer les terres  et d’augmenter considérablement les surfaces cultivées  par la multiplication  des petites exploitations locales et régionales, et non pas en laissant d’immenses surfaces de champs cultivés dans les mains des multinationales agroalimentaires. Ce qui réduirait le coût du transport, faciliterait les rapports sociaux entre populations urbaines et rurales, diminuerait considérablement la pollution du fait d’une régionalisation de la production et créerait beaucoup d’emplois. Il suffirait d’une aide gouvernementale, voire européenne, pour l’Europe, pour faciliter la reconversion, la formation ou l’achat de terres pour faire cette agriculture. A la place, on s’oriente vers la production de viande artificielle …

Surtout ne pas, ne jamais remettre en question le modèle productiviste complètement délétère, absurde, et fou, de l’agrobusiness ! Il est impensable, pour ces gens, que les profits des multinationales et de l’oligarchie mondiale puissent être une seconde remis en question, même si cela peut sauver l’humanité à moyen terme. Ce mode productiviste agricole, outre son côté démentiel, risque à terme de détruire toute vie sur Terre. Ce mode de production est dangereux, 90% de tous les résidus de pesticides se retrouvent dans les produits animaux, alors que les fruits, les légumes et les céréales en recèlent moins de 10%. Ce mode de production est également irrationnel, un bœuf fournit 200 kg de viande, soit 1.500 repas, alors que les céréales qu’il a mangées auraient pu servir 18.000 repas !

Mais rappelons-le, ceci sert uniquement à satisfaire l’insatiable avidité et cupidité de quelques uns ! De la nourriture il y en a largement assez pour satisfaire tous les besoins de l’humanité. Il faut juste changer son mode d’alimentation, revenir à une agriculture saine, développer l’agriculture biologique, et cesser cette course démentielle vers le profit à outrance et à court terme. Ceci est quasiment un choix de civilisation, de société et de modèle économique. Il suffit de voir les gaspillages insensés de nourriture, alors que plus de 50 millions d’enfants meurent de faim chaque année. Une grande partie de la nourriture produite est de mauvaise qualité et nos habitudes alimentaires font qu’un Américain sur trois et un Français sur quatre sont obèses, mais tout va bien, tout est fait pour maximiser les profits des grosses compagnies. C’est ce système qui est le problème, pas l’augmentation des besoins de l’humanité du fait de son accroissement.

D’après D.POSITAIRE et LUCAS DEL SOL

Lire également : COMPRENDRE ET RÉAGIR

ou mieux, voir CETTE VIDÉO , âmes sensible s’abstenir !

« La question est de savoir dans quels cas et jusqu’à quel point nous sommes obligés d’obéir à un système injuste »… John Rawls

Publié dans Société | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

RAZZIA SUR LA FRANCE, on liquide et s’en va…

Posté par 2ccr le 18 mai 2015

aavendreExit Ducros, exit Mory, exit MoryGlobal. De reprise en reprise ce fleuron du transport routier français est mort. Avec des milliers de chômeurs sur le bord de la route.
Dentresangle, autre pépite du transport routier français bouffé en quelques jours par une entreprise étazunienne, XPO Logistics. Une entreprise deux fois moins puissante que Dentressangle. XPO Logistics, 2,4 milliards de dollars et une perte de 63,6 millions de dollars ; Dentressangle : 4,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires et un bénéfice de 75,9 millions d’euros (pas de dollars!), en augmentation de 8% cette année. L’étazunien emploie 10.000 personnes sur 200 sites tandis que Norbert Dentressangle emploie 42.350 personnes sur 662 sites. «Dès l’acquisition, la marque Norbert Dentressangle va disparaître» avoue Hervé Montjotin, actuel président du directoire de Dentressangle. Cherchez l’erreur…
L’ouverture totale des frontières offre aux entreprises états-uniennes la possibilité de faire leur marché en Europe. C’est ce qu’on appelle la globalisation, la mondialisation prédatrice à la sauce dollar. Résultat : la liste des entreprises françaises qui passent sous pavillon étranger, surtout étazunien, s’allonge, s’allonge… Rachetées pour être dépouillées de leur savoir-faire, de leurs clientèle, de leurs brevets, de leurs actifs, de leur trésorerie, puis fermées, laissant les salariés sur le carreau.
Vous voulez des exemples ?
Péchiney. Vous vous souvenez de Péchiney. Un des fleurons de l’industrie française. Champion du monde de l’aluminium. Terminé. Mort Péchiney… Le groupe français a été racheté par le canadien Alcan en 2003. En 2007, ce dernier a lui-même été racheté par Rio Tinto. Résultat : Péchiney a été racheté pour être liquidé et ainsi éliminer un concurrent.
Arcelor. Le groupe sidérurgique – d’abord national sous le nom d’Usinor, devenu Arcelor en 2002 en fusionnant avec d’autres sidérurgistes européens – a été bouffé en 2006 par Mittal Steel Company. On connait les résultats : fermeture des usines, des milliers de chômeurs, toute une région ruinée… L’exemple typique, quasi caricatural, d’un rachat prédateur destiné à éliminer un concurrent.
Rossignol. C’était le numéro un mondial du ski avec 24% de parts de marché ! Il a été bouffé en 2005 par l’américain Quiksilver, surtout connu dans le monde du surf. Salomon ayant lui aussi été bouffé par Adidas, on ne peut plus skier français…
TDF (Télédiffusion de France). Racheté par Intermediate Capital et Texas Pacific Group. Les émetteurs de la Tour Eiffel sous donc sous contrôle yankee ! Bonjour la fierté nationale…
Comment cette razzia est-elle possible ? Pour deux raisons principales :
1 – Les dés sont pipés puisque les Etazuniens achètent avec de la monnaie de singe, le dollar, sorti de la planche à billet de l’oncle Sam. Elles n’ont pas été « achetées » mais razziées avec de la fausse monnaie.
2 – Les entreprises étazuniennes prédatrices sont bourrées de thunes qu’elles volent doublement : – elles « optimisent » leur fiscalité, c’est-à-dire qu’elles volent le fisc en France. Mais si elles rapatriaient leurs bénéfs aux Etats-Unis, elles devraient payer 35 % au fisc étazunien. Ce qu’elles ne veulent pas. Elles se trouvent donc à la tête d’une montagne de pognon planqué dans des paradis fiscaux, avec lequel elles font leur marché en France et en Europe.
Accessoirement, la baisse de valeur de l’euro par rapport au dollar fait que les entreprises européennes valent actuellement 25% de moins qu’il y a seulement quelques mois… Voilà comment tous les bijous de la famille France foutent le camp. Et ce n’est pas sans effets. Ces investisseurs étazuniens n’ont qu’un dieu : le fric, qu’une exigence : le maximum de rentabilité pour les actionnaires. Au détriment du développement de l’entreprise et, bien sûr, de l’emploi. Les patrons-voyous imposés par les actionnaires étazuniens n’ont dès lors pas d’états d’âmes pour délocaliser les entreprises là où la main d’œuvre coûte le moins. S’ensuivent le déplacement des sièges sociaux, des centres de recherche, la rupture avec les sous-traitants français, tuant des entreprises…
C’est ce qui se passe pour de très nombreuses entreprises françaises :
Alstom, entreprise majeure, strtatégique, est passé – du moins pour sa branche énergie, sous pavillon étazunien avec son rachat par Général Electric
Alcatel-Lucent bouffé par le Finlandais Nokia
Amora Maille : le groupe français a rejoint le groupe anglo-hollandais Unilever en 2000.
Brasseries Kronenbourg bouffé par le groupe danois Carlsberg
Converteam (conversion de l’énergie électrique) : racheté par General Electric en 2011. On peut mettre en relation avec le rachat-démantèlement de Alstom.
ClubMed bouffé par les Chinois
Danone : La branche biscuit du groupe (LU) a été racheté par l’américain Mondelez International en 2007.
Legrand (produits et systèmes pour installations électriques et réseaux d’information) : racheté par un groupe d’investisseurs étazuniens dont KKR et Goldman Sachs.
Marionnaud, le parfumeur est passé en 2005 sous pavillon chinois.
PriceMinister, pionnier de l’e-commerce français, a été racheté par le japonais Rakuten.
SPIE (ingénierie électrique et construction) : racheté par Clayton, Dubilier & Rice en 2011 pour 3 milliards de dollars US.
Smoby (jouets) : en 2008, le leader français du jouet est repris par le groupe allemand Simba.
Solocal (ex Pages Jaunes) : racheté par KKR et Goldman Sachs.
Et ce n’est pas tout… On va probablement vendre aussi GDF-Suez, le fournisseur essentiel du gaz pour toute la France. L’entreprise est en train de changer de nom pour que ça fasse moins désordre…
Et n’oublions pas l’aéroport de Toulouse vendu aux Chinois, et bientôt – Macron l’a dit – les aéroports de Nice et de Lyon…
Vous me direz, la France fait pareil à l’étranger… Ceci n’est pourtant qu’un hors d’œuvre avant le grand dépouillement si TAFTA passe… « Paul Emploi illimited » ! Voilà une entreprise qui va encore se développer…
.
.
Lire également : L’ÉCONOMIE de la CRISE
.
« L’histoire de toute société jusqu’à nos jours n’a été que l’histoire de luttes de classes »… Karl Marx
Publié dans Société | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire